VOTE | 485 fans

Un nouveau départ : l'épilogue

Créateur : mesange 
Date de création : 25.10.2019 à 11h31

Message du créateur :
Epilogue notamment inspiré des différents commentaires que j'ai pu avoir :) J'écris seule.

COMMENTER CETTE FANFIC

Cet épisode compte 31 paragraphes

Afficher l'épisode

                                                           EPILOGUE

 

1.

 

   Vingt ans plus tard…

 

     –   Joyeux anniversaire, Madame McGarrett, murmura Steve à l’oreille de sa femme comme celle-ci ouvrait les yeux.

     –   Tu n’as pas oublié cette fois, répondit-elle d’une voix encore ensommeillée.

     –   Avec Maélia qui n’arrête pas d’en parler depuis une semaine, comment aurais-je pu ?

     –   C’est toi qui as voulu aller jusqu’à trois, souviens-toi. Pour me prouver que t’avais fait un rêve prémonitoire.

   –     Et c’est le cas.

   –     Juste qu’au lieu d’une petite fille blonde, elle est brune, le taquina-t-elle.

   –     Ouais, bon…, marmonna-t-il avant de lui mordiller le lobe de l’oreille, l’œil lubrique.

 

 

   –   Ils sont éveillés, prévint Keoni qui revenait avec une boîte de malasadas encore tout chauds. Eddie reniflait sous la porte en remuant la queue.

   –     Le café est prêt ? demanda Maélia à Ben.

   –     Je dois encore mettre le beurre pour papa.

   Et moins de cinq minutes plus tard, ils frappaient à la porte de la chambre à coucher de leurs parents.

   Steve releva la tête, soupira de frustration sous l’œil amusé de son épouse qui réajusta sa nuisette et les draps avant de les autoriser à entrer.

   –   Joyeux anniversaire de mariage ! Et pour marquer le coup, on vous apporte le petit-déj au lit, dit Maélia en s’effaçant pour laisser passer ses frères.

   –   Mmm, des malasadas, découvrit avec des yeux gourmands leur maman.

   –   Et ils sont encore tièdes comme tu les aimes, sourit Keoni, l’aîné de la fratrie, le plus proche de sa mère aussi.

  –   Et pour toi, papa, j’ai préparé des œufs sur le plat avec du bacon, dit fièrement Maélia.

   –   Excellente initiative, approuva celui-ci en mordant déjà avec gourmandise dans l’un des toasts.

   –   Vous êtes bien matinaux…

   –   On avait pas trop le choix avec toi qui te lèves aux aurores, fit remarquer Ben à l’adresse de son père.

   –   Et ça, c’est de notre part à tous les trois, lança leur fille en sortant de derrière son dos une enveloppe qu’elle remit à sa mère. Deux pass pour une après-midi détente au Spa du Turtle Bay Resort, précisa-t-elle, ajoutant que les massages se faisaient en duo sur un patio d’où on entend le bruit des vagues. Vous allez adorer !

   –   Soins visage Cocooning « Aux Pierres Précieuses », massage « Pure Détente » lut leur mère visiblement enchantée de leur présent.

   –     Le premier est un soin relaxant et apaisant avec massage du crâne et le deuxième, c’est un massage de la nuque aux pieds, précisa leur fille, les yeux pétillants. En résumé, un soin complet.

   –   En voilà une bonne idée, approuva leur maman avant de les embrasser pour les remercier à son tour.

   –   C’est vrai que ça m’a l’air pas mal, commenta leur père. Merci, les enfants.

   –   Vous êtes attendus à quatorze heures aujourd’hui, les informa Ben.

   –   Et pour que vous profitiez à fond de votre journée, on vous laisse la maison rien que pour vous deux, enchaîna Keoni.

   –   Comme ça, pas de prises de tête avec nous, rien, le calme plat, ajouta sa sœur.

   –   Et on peut connaître votre programme ? demanda Steve en avalant une nouvelle bouchée.

   –   Avec Charlie, on a prévu d’aller surfer et après, on verra, répondit leur aîné.

   –   Marraine m’a proposée de passer la journée avec elle et Clara. On ira faire les boutiques.

   –   Je sens que ta filleule va encore être gâtée, sourit sa maman. Grace vient te chercher ?

   –   C’est moi qui la déposerai avant d’aller chez parrain, répondit Keoni à la place de sa sœur.

   –   Et toi, Ben, tu as prévu quoi ?

   –   Noelani m’a dit que je pouvais passer pour mon exposé, vous savez, celui sur la médecine légale, et peut-être qu’après, j’irai à la bibliothèque.

   –   Waouh, quel programme alléchant, se moqua son grand frère.

   –   T’en as pas marre d’être toujours fourré dans les bouquins ? soupira sa sœur en levant les yeux au plafond.

   –   Ca te ferait pas de tort à toi.

   –   Non mais de quoi j’me mêle ?!

   –   Pas de prise de tête, le calme plat, hein ? se moqua gentiment leur père.

   –   Oups, murmura la cadette en lui adressant son plus beau sourire.

   –   Oui, oups, répéta-t-il, l’œil paterne.


mesange  (25.10.2019 à 11:35)

2.   

 

   –   Je ne sais pas à quelle heure vous comptez rentrer ce soir mais au cas où vous dîneriez ici, il y a…

   –   T’inquiète pour nous, maman, on saura se débrouiller, la coupa son fils aîné en allant l’embrasser. Faites-vous avoir bon aujourd’hui, c’est tout ce qu’on vous demande.

   –   Vous le méritez bien avec nous trois, rit Maélia en allant les embrasser elle aussi tout comme Ben.

   –   Merci mes chéris.

   –   Et n’oubliez pas votre réservation ce soir, leur rappela Maélia.

   –   Nous y serons, leur assura leur mère en les regardant quitter la chambre, Eddie sur leurs talons.

   –   T’as vu jute, ils mijotent bien quelque chose, lâcha Steve tandis qu’elle mordait dans un malasadas.

   –   T’en veux un ? demanda-t-elle comme il lorgnait son assiette, lui qui avait terminé la sienne. Mais au regard qu’il lui lança, elle comprit ce qu’il attendait. Elle prit toutefois un malin plaisir à le faire languir un peu, la patience n’étant pas l’une de ses qualités premières.

   –   Je croyais que tu ne finirais jamais, soupira-t-il de satisfaction en l’enlaçant dès qu’elle eut déposé son plateau à terre.

   –   Joyeux anniversaire, Commandant, susurra-t-elle, en se laissant attirer tout contre lui. On ne devrait pas attendre que les enfants soient partis ? tenta-t-elle toutefois de le tempérer.

   Pour toute réponse, il s’empara avidement de ses lèvres et ses sens s’embrasèrent aussitôt…

 

 

   –     Ils ne se doutent de rien ? demanda Danny en voyant entrer un peu plus tard son filleul, son neveu et sa nièce chez « Steve’s », le restaurant éphémère qu’ils avaient ouverts, lui et leur père, dix ans auparavant avant de revendre, très vite et de commun accord, leurs parts à Kamekona, actionnaire jusque là silencieux.

   –   J’ai pas l’impression, répondit Keoni en embrassant son parrain.

   –   Vous avez pris ce qu’il fallait ? demanda Jerry Ortega.

   –   Oui, tout est là.

   –   Parfait !

   –   Allez, on a du boulot sur la planche, s’exclama Danny.

 

   Et tandis qu’ils mettaient tous la main à la pâte pour rendre ce jour vraiment spécial, les principaux intéressés profitaient au maximum de leur intimité. Après avoir fait l’amour, ils avaient batifolé un peu dans l’océan et avant de gagner le Turtle Bay Resort sur la côte Nord, s’étaient arrêtés en cours de route pour pique-niquer dans un endroit sauvage avec vue sur l’océan tout proche.

 

 

   Pendant ce temps, Lou était allé chercher à l’aéroport, Kono, Chin, Abby et leurs deux filles : Sarah qui était devenue une belle jeune fille de vingt ans et Eléana qui venait de fêter son quinzième anniversaire.

   –   Kono n’est pas avec vous ? s’enquit-il après les étreintes d’usage.

   –   Me voilà, cria celle-ci en passant à son tour les portes vitrées.

   –   Tu n’as pas changé ! s’exclama-t-il en la serrant dans ses bras tandis que Chin mettait déjà les valises dans le coffre du SUV.

   –   Mais toi non plus, rétorqua-t-elle, tout sourire.

   –   Un soupçon de beurre de karité, de l’huile essentielle d’amande douce, plus deux-trois ingrédients dont ma femme a le secret, le tout concocté par ses mains divines et voilà le résultat : une peau de bébé, se pavana-t-il et c’est en riant qu’ils prirent place à bord du véhicule, heureux de se retrouver après toutes ces années.


mesange  (01.11.2019 à 09:13)

3

 

   En vingt ans, il s’en était produit des changements au sein du 5-0. L’unité s’était d’abord étoffée avec l’arrivée de Lou Grover ou encore celle de Jerry Ortega.

   Lou, lui, avait débarqué à Hawaii seize ans plus tôt en tant que nouveau capitaine du SWAT. Ses rapports avec Steve avaient d’abord été plus que tendus mais au fil du temps, les deux hommes avaient appris à se connaître et à s’apprécier et quand Lou avait perdu son job pour avoir enfreint les règles dans le seul but de sauver sa fille, Steve lui avait tout naturellement proposé de rejoindre le 5-0.

   C’est lors d’une enquête qu’ils avaient fait la connaissance de Jerry Ortega, un théoricien du complot, que Chin connaissait bien pour avoir fait ses études avec lui au lycée. Celui-ci les avait d’abord aidés ponctuellement avant de devenir officiellement consultant spécial du 5-0. Son efficacité lui avait cependant permis d’obtenir, quelques années plus tard, le badge qu’il convoitait tant mais après avoir frôlé la mort, il avait souhaité prendre ses distances avant de retrouver sa place quelques temps après.

   Quinn Liu, ex sergent d’état major de l’armée israélienne –– rétrogradée pour insubordination –– avait été la dernière à rejoindre le 5-0.

   L’unité avait aussi dû faire face sept ans plus tard aux départs de Chin et de Kono.

   Le premier s’était vu offrir la tête de sa propre unité à San Francisco, opportunité qu’il n’avait pu refuser d’autant plus qu’Abby, sa nouvelle épouse, provenait de cette ville. Entretemps, sa première femme, Malia, avait été tuée deux ans seulement après leurs retrouvailles par Franck Delano, le plongeant dans un profond chagrin pendant de nombreux mois. Leilani avait été la première à lui rendre le sourire mais leur idylle n’avait duré qu’un temps. Il fit alors la connaissance d’Abby que Robert Coughlin des affaires internes avait engagée pour infiltrer le 5-0 afin de trouver matière à les discréditer, voire les inculper et ce, uniquement pour venger son frère tué par Gabriel Waincroft, le frère de Malia, alors qu’il cherchait à faire tomber Chin. Mais Abby était tombée amoureuse de lui et quand leur relation avait pris un tour plus intime, elle avait donné sa démission à Coughlin et s’était montrée honnête avec l’équipe, ce qui lui avait valu le respect de tous. Peu de temps après, Chin avait découvert que Gabriel avait une petite fille, Sarah. Devenue orpheline, il l’avait recueillie avant qu’un oncle et une tante maternels n’en réclament la garde officielle, ce qu’ils avaient obtenu à son plus grand désespoir. L’enlèvement de Sarah dans une région peu sûre du Mexique avait toutefois changé la donne : l’oncle, en accord avec sa femme, avaient alors jugé préférable qu’elle retourne vivre avec lui. Chin avait demandé Abby en mariage et trois ans plus tard, était née de leur union une petite Eléana.

   Kono, quant à elle, avait effectivement développé une infection bactérienne suite à son bain forcé dans l’océan mais fort heureusement, l’antibiothérapie mise en place précocement avait évité une septicémie. Elle s’était également relevée des sévices que lui avaient infligés Liko mais au prix de sautes d’humeur et de cauchemars qui, avec le temps, s’étaient heureusement estompés. A part son cousin, Malia et le capitaine du SWAT de l’époque, personne ne sut qu’elle avait failli être violée, pas même Charlie qu’elle était parvenue à tenir à l’écart, tant bien que mal, en prétextant avoir besoin de se retrouver seule pour faire face à ce qu’elle venait de traverser. S’il en avait été blessé, il s’était toutefois montré patient suite aux conseils que lui avait prodigués Kelly qui avait remarqué son attitude distante avec lui sans toutefois mettre le doigt sur l’origine exacte de son comportement. Leur relation avait pourtant éclaté quand Kono avait croisé un certain Adam Noshimuri qu’elle avait fini par épouser, après moult obstacles. Charlie, lui, avait été, peu après leur rupture, muté sur le Continent.

   Le couple Noshimuri baignait enfin dans le bonheur quand le 5-0 démantela un réseau de trafic sexuel d’enfants. Kono, profondément marquée par le calvaire de ces filles et jeunes filles, n’avait pu en rester là. Elle s’était envolée et ce, à la surprise de tous, pour Seattle afin de collaborer avec le FBI. Adam l’avait suivie dans un premier temps mais cette vie à attendre sa femme dans divers hôtels l’avait vite lassé et ils avaient fini par divorcer. Il avait ensuite rejoint les rangs du 5-0 puis s’était remarié, quelques années plus tard, à Lali Manui, une créatrice de parfums qui commençait à se faire un nom dans ce milieu très sélect. De leur union étaient nées des jumelles, Kimi et Maya, âgées de huit ans. Kono, elle, partageait la vie de Curtis Vaughn qui avait rejoint son équipe sept ans auparavant.


mesange  (08.11.2019 à 09:57)

   4

 

   Comme il était devenu évident que Kono ne reviendrait pas de sitôt au 5-0, Steve avait recherché un profil bien particulier pour combler son absence : un flic qui ne pensait pas tout à fait comme un flic et qui n’avait pas peur d’enfreindre le règlement. Il avait entendu parler de Tani Rey, considérée comme le meilleur cadet que l’Académie de police ait eu depuis de nombreuses années mais virée avant d’être diplômée pour avoir triché à un examen écrit, frappé et cassé le nez de son instructeur qui l’avait toutefois mérité, ainsi que l’avait souligné Danny lors de leur entretien. Mais elle avait refusé le poste arguant, comme Chin l’avait fait auparavant, qu’elle était bien la dernière que le HPD voudrait voir porter une plaque. Elle était cependant revenue sur sa décision et s’était montrée digne des espoirs qu’avaient fondés en elle Steve et Danny.

 

   Peu de temps après, Junior Reigns, jeune SEAL qui venait de quitter le service actif, avait frappé à la porte de Steve pour postuler un emploi au sein du 5-0. Bien que touché de le voir vouloir travailler avec lui spécifiquement, Steve avait été au regret de lui dire qu’il n’engageait pas pour le moment. Devant son obstination, il avait fini par lui promettre le badge à la seule condition qu’il obtienne son diplôme de l’Académie de police. Il n’avait toutefois pas attendu aussi longtemps pour faire appel à lui à l’une ou l’autre occasion et l’avait même embauché peu avant qu’il ne soit officiellement diplômé.

   Les « kids » comme les appelaient affectueusement les « anciens » s’étaient tout de suite très bien entendu et c’était donc sans surprise qu’ils avaient fini par s’unir devant Dieu. Aujourd’hui, ils étaient les heureux parents d’un petit garçon, Luka, six ans.

 

   L’ohana avait également vu le départ de Max Bergmann qui avait délaissé la médecine légale pour rejoindre en Afrique les rangs des Médecins sans Frontières. Noelani Cunha, déjà adoptée par le 5-0, lui avait alors succédé.

   Après le mariage de son frère, Mary était rentrée à LA le temps de régler toutes les formalités pour revenir vivre à Oahu. Titillée par l’envie d’être maman à son tour, elle avait un an plus tard entrepris des démarches d’adoption qui s’étaient soldées par l’arrivée d’une petite fille qu’elle prénomma Joannie en mémoire de son père. Aujourd’hui, elle partageait la vie de Ryan Grayson. Le jeune SEAL, après s’être remis d’une grave blessure contractée lors d’une mission en Afghanistan qui avait tourné au cauchemar et qui avait vu son unité décimée, était venu trouver son ancien Commandant pour voir s’il n’y aurait pas une place pour lui au 5-0 mais il venait d’engager Lou. Toutefois le Gouverneur n’ayant pas encore tranché quant au capitaine qui lui succéderait, Steve l’avait contacté pour lui recommander chaudement son ancien lieutenant. Ayant réussi haut la main tous les tests d’aptitude et ses états de service parlant pour lui, il avait obtenu le poste et c’est ainsi que sa venue à Oahu l’avait rapproché de Mary et que Liam avait vu le jour deux ans plus tard.

 

      Grace avait eu beaucoup de mal à se remettre de son enlèvement. Elle avait d’abord refusé de dormir seule avant d’en arriver à craindre de s’endormir au vu des cauchemars qu’elle faisait à répétition. Ses parents s’étaient alors, dans un premier temps, relayés à son chevet malgré leurs relations qui s’étaient envenimées après que Rachel eut apprit le rôle de Peterson dans ce qui leur était arrivé, à elle et Grace, Peterson que Danny avait été revoir quand il avait enfin repris conscience…


mesange  (17.11.2019 à 10:59)

5

 

   –   Tu sais, Danny, j’ai été très surpris, j’aurais cru que Manhattan serait la seule île où tu poserais le pied, l’avait-il accueilli en le reconnaissant.

   –   Tu étais libre, t’avais purgé ta peine, mais ça te suffisait pas, hein, entra directement Danny dans le vif du sujet.

–   Tu m’as tourné le dos et envoyé pourrir au fond d’une prison pendant dix ans. Dix ans, Danny, dix longues années, tu croyais quand même pas que j’allais t’oublier…

   –   J’ai fait la seule chose à faire, ce que je croyais juste.

   –   Je sais ce que t’as fait, tu as détruit toutes les belles choses que j’avais dans la vie, toutes les plus belles choses de ma vie...

   –   Tu t’en es chargé tout seul…

   –   Tu m’as laissé tomber, t’étais mon équipier et tu t’es retourné contre moi. En principe, les équipiers se protègent, balance ! cracha-t-il.

   –   Tu volais de l’argent, tu volais de la drogue et tu t’es fait gaulé, tu t’es fait gaulé, Rick, c’est ta faute, pas la mienne.    –   Ca t’arrange de le croire mais tu veux qu’on aille demander au juge et au jury ? C’est à cause de ton témoignage qu’ils m’ont condamné, tu te souviens.

   –   Tu voulais que je fasse quoi ? Ils m’ont cité à comparaître, j’ai pas eu le choix.

   –   On a toujours le choix. J’ai toujours été un bon flic.

   –   Non, t’as jamais été un bon flic, t’as toujours été un ripou. Tu pouvais tourner le dos à tout ça mais t’as préféré replonger.

   –   J’aurais tellement aimé que tout redevienne comme avant, que Kim me revienne. Elle a tenu cinq ans avant de s’en aller. Elle a rencontré quelqu’un d’autre. J’arrive pas vraiment à lui en vouloir, dix ans, c’est long. Et Cole... Cette année, il passe son diplôme mais il m’adresse plus la parole. Je suis mort pour lui. Tu vois, j’ai tout perdu…

   –   C’est pour ça que tu t’en es pris à mon ex et à ma fille…

   –   Dix ans de taule, ça te donne beaucoup, beaucoup de temps pour réfléchir à comment te faire souffrir autant que j’ai souffert à cause de toi. J’aurais pu te coller une balle dans la tête mais reconnais que ça aurait été moins jouissif… Par contre, t’enlever ce qui t’est le plus cher, ça… A propos, comment vont-elles ?

   Danny, au prix de gros efforts, n’était pas entré dans son jeu et avait orienté la discussion sur Ricky Moreno mais Peterson, parfaitement conscient des questions qu’il se posait sur son ami, avait pris un malin plaisir à jouer avec lui et c’est frustré qu’il avait quitté Big Island d’autant plus que Lisa n’avait pas survécu à ses blessures et par conséquent, n’avait rien pu lui apprendre non plus.

   Peterson, une fois remis sur pied, avait été écroué à Halawa et condamné à une peine de trente ans de prison.

 

 

   Grace ne parvenant pas à surmonter son traumatisme, Danny et Rachel s’étaient tournés vers une pédopsychiatre, Nell Harris, que le Docteur Leung avait recommandé à Kelly. Celle-ci, aguerrie à ce genre de trauma, avait rapidement pu dédramatiser la situation en recourant, entre autres, au symbolisme des animaux. En effet, les enfants s’identifiant volontiers à un animal, elle lui avait demandé de dessiner les personnages de ses cauchemars en recourant à cette forme de symbolisation. C’est ainsi qu’elle nota une sorte de fantôme qui revenait fréquemment dans ses dessins au côté de son père qu’elle avait représenté sous la forme d’un aigle.

   –   On ne peut rien lui cacher, il voit tout, s’était justifiée la gamine en souriant.

   Sur un autre croquis, Steve, lui, avait pris l’apparence d’un lion – le Roi des animaux – et les « méchants » étaient devenus des hyènes ; Kelly avait pris les traits d’une louve comme Grace l’avait entendue dire à son oncle que ses élèves étaient un peu ses enfants, louve qui veillait sur un petit chat.

   –   Oui, c’est moi, répondit la gamine à la question muette du médecin. Danno m’appelle toujours mon petit chat ou mon petit singe, ça dépend. Là, j’ai dessiné un chat parce qu’il dit que maman est une tigresse.

   –   Excellent ! sourit Nell avant de pointer du doigt un autre animal.


mesange  (24.11.2019 à 10:49)

   6

 

   –   Danno dit toujours que Joe est rusé comme un vieux renard.

   –   Et ça, c’est quoi ? en montrant la forme allongée.

   –   C’est Peterson, répondit Grace dont le visage se ferma.

   –   On dirait un fantôme…

   –   Non, c’est pas un fantôme, c’est un Détraqueur.

   –   Comme dans Harry Potter ?

   La gamine hocha la tête en signe d’acquiescement.

   –   Et ce sont ses parents qui le tiennent à l’écart d’elle la nuit, comprit ainsi Nell qui trouva la comparaison très pertinente. Elle se servit dès lors un peu de cet univers qu’elle appréciait également pour aider sa jeune patiente à surmonter ses peurs et bien vite, celle-ci avait effectivement fait moins de cauchemars. Dormir seule cependant avait pris un peu plus de temps. C’est ce qui avait rapproché ses parents et rallumé leur flamme au point même de concevoir un autre enfant ensemble.

   Mais leur relation n’avait duré que le temps d’un feu de paille. Après avoir pourtant annoncé à Stan qu’elle le quittait pour son ex dont elle portait l’enfant, elle avait pris peur. Ne pouvant accepter l’idée que ses deux enfants grandissent peut-être un jour sans leur père vu les risques liés à sa profession, elle avait alors décidé de mentir à son mari et son ex, affirmant s’être trompée dans les dates, et était retournée vivre avec Stan.

   Danny avait rencontré peu après lors d’une enquête Gabrielle Asano, une archéologue et conservatrice au Musée Bishop d’Oahu. Après déjà être partie neuf mois au Maroc, elle s’était ensuite vue proposer un job au Colorado, job qui avait signé la fin de leur histoire d’amour, Danny refusant entre autres d’être un frein pour sa carrière.

   Il sortait avec Mélissa Amstrong quand Charlie était tombé gravement malade. Comme seule une greffe de moelle osseuse pouvait le sauver et qu’elle-même n’était pas compatible ni Grace, Rachel n’avait eu d’autre choix que de lui révéler la vérité ainsi qu’à Stan. Par bonheur, Danny avait pu le sauver mais il n’avait jamais pardonné à son ex de lui avoir menti et de l’avoir privé des trois premières années de leur fils. Par ailleurs, Mélissa, lassée de son manque d’investissement dans leur relation, avait fini par le quitter.

 

   Aujourd’hui, Grace, âgée de trente et un ans, était devenue biologiste marin et avait épousé Will Grover, le fils de Lou, qui, lui, était devenu ingénieur civil. Le couple était depuis un peu plus de dix-huit mois les heureux parents d’une petite Clara dont la marraine n’était autre que Maélia qui en était folle et qui prenait son rôle très au sérieux.

   Charlie, lui, avait aujourd’hui dix-huit ans. Nés à deux mois d’intervalle, Keoni et lui avaient quasiment grandi ensemble, allant à la même école maternelle et primaire et ensuite au même collège. Mais leur route allait bientôt se séparer, le fils de Danny ayant opté pour l’Académie de Police d’Honolulu une fois son bac en poche, celui de Steve pour l’Académie de l’US Air Force basée à Colorado Springs, son rêve étant de devenir pilote de chasse.

 


mesange  (02.12.2019 à 18:08)

7

 

   Kelly, quant à elle, avait peu à peu retrouvé une vie « normale » au côté de Steve grâce notamment aux séances d’hypnothérapie qu’elle avait suivies auprès du Docteur Leung. Khéops y avait lui aussi contribué en remplissant à la perfection son rôle de chien de garde quand elle se retrouvait seule à la maison ou encore en l’accompagnant quand elle allait faire du jogging, elle qui avait repris le sport devant l’insistance de son mari. Elle se levait ainsi, comme lui, aux aurores pour aller courir avec leur chien jusqu’à ce qu’elle attende leur premier enfant. Elle s’était également remise au tennis le mercredi après-midi en compagnie de Grace qu’elle reprenait avec elle après les cours. Toutes les deux allaient alors retrouver Steve, Danny et les autres, soit au QG du 5-0, soit au camion crevette de Kamekona pour déjeuner ensemble quand cela était possible toutefois. Comme promis, Kono lui avait également appris à surfer. Les débuts avaient été laborieux, la jeune femme avait failli s’assommer avec la planche, et même si ensuite, elle était parvenue à se redresser dessus, elle peinait à garder son équilibre et s’était plutôt tournée vers le paddle.

   A sa demande, Steve lui avait prodigué des cours de self-défense, ce qui avait également contribué à lui rendre une certaine confiance et liberté. Elle avait ainsi retrouvé le plaisir de faire du shopping seule mais en prêtant toujours très attention aux personnes qu’elle croisait et évitant soigneusement tout endroit isolé comme les parkings souterrains par exemple. Par contre, elle ne sortait jamais seule à la nuit tombée sauf si elle n’avait pas le choix et redoutait toujours autant les soirées d’Halloween ; c’est Mary qui accompagnait très souvent ses neveux et nièce dans leur quête aux bonbons.

   Elle avait également gardé l’habitude de bien fermer toutes les portes à clé même en présence de son mari. Quand il n’était pas là et malgré la bonne garde de Khéops, elle préférait se réfugier sur le balcon à l’étage plutôt que dans le jardin ou sur la plage et se détendre confortablement installée dans le large fauteuil suspendu que Steve lui avait offert.

   Elle avait aussi décliné l’offre de Laura : s’étant battue pour retrouver une vie équilibrée, elle avait finalement souhaité rester éloignée de ce monde « sombre », ce que son amie avait parfaitement compris et accepté, tout comme sa décision de ne pas s’investir dans son association dont elle avait fini par apprendre l’existence et repeint les locaux, tâche que Laura leur avait assignée en son temps à Steve et elle. Elle avait pourtant bien assisté à l’une ou l’autre réunion mais si pour certaines, partager leur propre expérience avec d’autres victimes se révélait salvateur, pour elle, c’était un sujet qui restait douloureux malgré les années et dont elle sortait à chaque fois fort éprouvée. Toutefois quand elle avait appris ce que faisait Pearl Heaven pour les enfants victimes des réseaux de trafic sexuel, elle avait offert ses services en qualité d’institutrice et consacré la plupart de ses temps libres à aider les plus jeunes à rattraper leur retard scolaire.

   C’est ainsi qu’elle avait fait personnellement la connaissance de Nell, la pédopsychiatre qui avait aidé Grace à surmonter ses angoisses après son enlèvement et avec laquelle elle avait très vite sympathisé. Apprenant son divorce deux ans auparavant et la sachant seule avec sa fille, elle s’était alors mise en tête de la rapprocher de Danny et ce, au plus grand amusement de Steve qui avait joué le jeu et qui avait dû reconnaître après coup que sa femme avait eu le nez fin : voilà près d’une décennie qu’il partageait maintenant la vie de Nell, petite femme dynamique aux courbes généreuses, cheveux auburn coupés courts, et de sa fille, Luana, qui avait seize ans comme Ben.


mesange  (08.12.2019 à 13:25)

  8

 

   –   C’est quoi ce sourire, la tira de ses pensées Steve alors qu’ils étaient sur le chemin du retour.

   –   Je repensais à l’après-midi que nous avions passée pour choisir ma robe de mariée. C’était un moment que j’attendais avec impatience mais que j’appréhendais aussi.

   Il lui lança un regard étonné.

   –   Le décolleté, l’éclaira-t-elle. J’ai dû faire une croix sur certaines mais quel moment mémorable à essayer toutes ces robes magnifiques.

   –   Mary m’a dit que tu n’arrivais pas à te décider, sourit-il.

   –   C’est vrai, admit-elle, jusqu’au moment où j’ai revêtu cette robe drapée. Alors là, ça a été le coup de foudre. Pourtant, elle ne m’attirait pas plus que cela quand la dame l’a sortie. Le fait de s’évaser à mi-cuisse pour former cette traîne en vagues vaporeuses apportait une petite touche vraiment spéciale.

   –   Tu étais tout simplement sublime, confirma-t-il.

   –   Vous aussi, Commandant. C’était la première fois que je te voyais en uniforme de parade et il te rendait encore plus sexy.

   –     T’aurais entendu le commentaire de Pénélope, sourit-il à ce souvenir.

   –     Je l’imagine très bien, se mit-elle à rire. J’espère qu’on la reverra bientôt.

   –     Elle ne devait pas venir passer quelques jours ?

   –     Rien n’est encore confirmé, elle me tiendra au courant.

 

   Et tandis qu’ils devisaient joyeusement sur le chemin du retour, tout se mettait en place chez « Steve »…

   –   J’espère qu’ils arriveront à l’heure, on ne sait même pas s’ils sont rentrés, s'inquiétait Maélia tout en posant les petits montages de fleurs sur les tables.

   –   Arrête de stresser, lui enjoignit Ben qui l’aidait, tu sais qu’ils sont toujours à l’heure.

   –   C’est qu’on n’a pas beaucoup de temps devant nous avant que les invités n’arrivent et s’ils tombaient sur eux ?

   Son frère n’eut pas l’occasion de répondre car son oncle les appelait depuis les cuisines.

   –   Mmm, ça m’a l’air bien bon, tout ça, lança Keoni en découvrant toutes les bouchées apéritives mais quand il tendit la main pour en goûter une, il se fit taper sur les doigts.

   –   T’es bien le digne fils de ton père, toi, un animal comme lui ! le réprimanda-t-il gentiment sous les sourires moqueurs de ses cadets.

   –   Il y en a tout plein, se plaignit l'aîné des McGarrett.

   –   Tu te goinfras le moment venu si tu veux mais en attendant, vous ouvrez grand vos oreilles, et il leur donna ses consignes quant aux différents temps de cuisson. Pour être sûr, je vous ai tout noté sur cette feuille.

   –     Tout ira bien, Oncle Danno, lui assura Maélia qui avait hérité des talents culinaires de sa mère et qui avait elle-même préparé quelques verrines froides.

   –    Merci pour ton aide, le remercia Ben avant de lui dire qu’il était presque l’heure.

   –     Ca va, j’ai compris, il est temps que je m’en aille…

 

 

   A Varsovie, Youri regardait avec des yeux gourmands sa maîtresse vêtue d’un déshabillé sexy s’avancer lentement vers lui. Toute la soirée, il avait attendu ce moment où elle se donnerait à nouveau à lui et quand elle fut à sa hauteur, il l’attira en poussant un grognement, s’empara avidement de sa bouche puis la poussa sur le lit avant de dégrafer son pantalon…

   C’était l’aspect le plus déplaisant quand on travaillait sous couverture mais Catherine savait à quoi elle s’exposait en intégrant la CIA et elle s’abandonna dans les bras de cet agent du KGB pour qui elle n’éprouvait rien…


mesange  (16.12.2019 à 15:31)

9

 

    –     Les voilà, ils vont se garer ! s’écria Ben qui faisait le guet à l’entrée.

   Maélia fila en cuisine enfourner quelques bouchées préparées par leur oncle avant de revenir avec un plateau de verrines qu’elle disposa sur l’une des tables; Keoni, lui, ouvrait une bouteille de champagne.

   –   Vous êtes prêts ? demanda Ben en les voyant apparaître.

   –   Ils mijotaient bien quelque chose, sourit Steve tout en s’effaçant pour laisser sa femme passer devant lui.

–     Avant de vous faire des films, on s’est juste arrangés avec oncle Kamekona pour qu’il ouvre aux clients un peu plus tard ce soir, précisa Keoni.

   –   Comme ça, on peut prendre l’apéro avec vous, enchaîna Ben.

   –   Avant de vous laisser en amoureux, conclut Maélia.

   –   C’est une excellente idée, approuva leur mère en jetant un œil en biez à son mari tandis que leur aîné leur présentait une coupe de champagne.

   –   Joyeux anniversaire de mariage, leur souhaitèrent-ils en chœur.

   –   Merci, répondit le couple en prenant une coupe en mains.

   –   Ces verrines m’ont l’air bien appétissantes.

   –   C’est Maélia qui les a faites, leur apprit Ben.

   –   Celle-ci est à tomber, commenta Steve qui en avait goûté une et qui en prenait déjà une seconde.

   –   C’est vrai, c’est vraiment délicieux, bravo ma puce, acquiesça Kelly en portant une nouvelle cuillerée en bouche.

   –   Je dois reconnaître que t’es douée, la complimenta également son grand frère.

   –   Il y en a d’autres qui suivent, dit l’adolescente qui avait rougi de plaisir et elle gagna la cuisine de laquelle elle ressortit quelques minutes plus tard au moment même où Kamekona faisait son entrée.

   –   Joyeux anniversaire, déclara-t-il en venant les étreindre à tour de rôle.

   –   Une coupe de champagne ? proposa Keoni à son oncle.

   –   Jamais pendant le service, fiston, refusa le sumo qui alla ensuite s’installer derrière le comptoir d’accueil.

   –   Vous avez apprécié les massages ? demanda leur fille en déposant un plateau sur la table.

   –    C’était divin.

   –     Absolument ! Même si je me serais bien passé du masque sur le visage, objecta toutefois son père.

   –     J’te l’avais bien dit, s’exclama Ben en regardant sa sœur.

   –     Ce n’est pas qu’il n’a pas apprécié mais vous connaissez votre père…

   –     Que dois-je comprendre par là ?

   –     Que la patience n’a jamais été ton fort, sourit sa femme en prenant une bouchée chaude.

   –     T’as tenu combien de temps ? se moqua Ben.

   –     Toute la séance, répliqua son papa en défiant sa femme de le contredire.

   –   C’est vrai, acquiesça celle-ci, mais va savoir si elles ne l’ont pas abrégée vu ta non compliance à garder le silence, et tous se mirent à rire devant la moue qu’il fit.

   –     C’est toi aussi qui as fait ces bouchées ? changea-t-il alors de sujet.

   –     Non, celles-là, c’est oncle Danno.

   –     Danny est là ? s’enquit Steve en se tournant vers les cuisines.

   –     Non, il est reparti depuis un bout de temps déjà.

   –     C’est lui qui a préparé le menu ? C’est pour ça que vous…

   –   Je ne voudrais pas vous presser, les enfants, mais j’attends les premiers clients dans quelques minutes, le coupa Kamekona.

   –   Si vous voulez bien me suivre, Monsieur et Madame McGarrett, les pria alors Keoni d’un ton solennel.

   Et ils le suivirent dans le coin le plus reculé du restaurant jusqu’à une table sur laquelle trônait le vase en forme de vague qu’ils avaient choisi pour procéder au rituel du sable, une tradition ancestrale hawaïenne lors des mariages qui consiste à mélanger deux sables de couleur différente dans un même récipient pour symboliser l’union de deux destins. Steve, sans surprise, avait choisi le bleu et Kelly le vert, la couleur de l’espoir.

   –   J’avoue ne pas avoir remarqué qu’il avait disparu, sourit leur mère.

   –   Voilà, c’était une autre petite surprise, conclut Maélia en déposant les dernières bouchées apéritives tandis qu’ils prenaient place à table.

   –   C’était une très gentille attention de votre part à tous les trois, les remercia leur père.

   –   Oui, une attention qui nous touche énormément, approuva leur maman.

   –   Votre commande est prête, vint les prévenir Kamekona.

   –   Tu l’ajouteras à ma note, déclara Steve, mais je suppose que c’est déjà fait…

   Un large sourire fendit le visage de son ami : en effet, il n’avait pas attendu son aval.

   –   Encore joyeux anniversaire, déclara Maélia en les embrassant à tour de rôle avant que ses frères n’en fassent de même.

   Une fois seuls, il leva son verre : joyeux anniversaire de mariage, Madame McGarrett. A nos prochaines vingt autres années.

   –   Et aux autres, Commandant.

   Il se pencha pour l’embrasser tendrement sur la bouche tandis que les premiers clients entraient et prenaient place à leur table.

   –   J’avoue que je ne m’attendais pas à ce qu’ils organisent l’apéritif avec nous, disait Kelly en portant son verre à ses lèvres. C’était vraiment une chouette initiative.

   –   J’ai cru un moment qu’il n’y avait pas que les cuistots en cuisine, rétorqua son mari alors que Maélia rentrait en trombe, mais…

   –   Papa, papa, viens vite !


mesange  (22.12.2019 à 11:27)

10

 

Steve, alarmé, se leva précipitamment, suivi de Kelly, devenue blême, mais tous deux s’arrêtèrent net en reconnaissant leurs amis, certains attablés, d’autres debout près du comptoir, un grand sourire aux lèvres.

   –   Joyeux anniversaire de mariage !

   –   Désolée pour la peur, s’excusa Maélia en grimaçant un sourire contrit.

   –   Tu es toute pardonnée, sourit son père en lui faisant une accolade avant d’aller étreindre ses amis présents : sa sœur, Ryan, Joannie et Liam, tous les membres du 5-0 et leur famille à l’exception de Quinn retournée à Jerusalem pour quelques jours et de Samantha, la fille aînée de Lou et Renée, qui devait arriver plus tard, ainsi que tous ceux qui gravitent autour de l’Unité, Laura, toujours en forme malgré le poids des années, Caroline que Kelly serrait déjà dans ses bras.

   C’est alors qu’une voix familière derrière eux demandait s’il restait une table de libre pour cinq personnes.

   –   Chin !!!! s’exclama Steve en regardant derrière lui.

   Et les deux hommes tombèrent dans les bras l’un de l’autre, puis Kono se montra à son tour.

   –   J’avoue avoir pensé à bien des scénarios pour ce soir mais vous revoir…

   Il s’interrompit, visiblement ému, de les retrouver.

   –   Vingt ans de mariage, on ne pouvait louper ça, sourit Kono en venant l’embrasser tandis que Chin serrait affectueusement dans ses bras Kelly.

–     Je suis si heureuse de vous revoir, dit celle-ci, les larmes aux yeux, ça fait tellement longtemps.

   –     Eh, on est là pour s’amuser, pas pour pleurer ! lança Danny qui fila peu après en cuisine retrouver la brigade des cuistots arrivés discrètement pour leur donner ses consignes.

   Chin et Kono embrassaient maintenant Ben, leur filleul, tandis que Steve et Kelly embrassaient la leur.

   –   T’as encore grandi depuis la dernière fois qu’on s’est vus, nota Kono.

   –   On a déjà prévu plein de choses pour les prochaines vacances ! embraya Eléana.

   Malgré la distance qui les séparait, tous étaient restés très proches les uns des autres et leurs enfants, grâce notamment aux réseaux sociaux, avaient tissés des liens étroits entre eux et profitaient de chaque occasion pour se rendre mutuellement visite soit à San Francisco, soit à Oahu.

   –   C’est fou ce qu’elle te ressemble, souligna Kelly à Abby en parlant d’Eléana, sa filleule.

   –   Elle va en faire des ravages auprès de la gent masculine, approuva Steve.

   –   Ca commence déjà, soupira son père.

   –   Ce sont juste des copains, répliqua sa fille en levant les yeux au ciel.

   –   C’est aussi ce que me dit Maélia, dit son parrain.

   –   Parce que c’est vrai ! rétorqua celle-ci.

   –   Ah oui ? Je me demande comment Alan le prendrait s’il t’entendait, la chambra Ben.

   –   C’est qui Alan ? demanda aussitôt Steve.

   –   Un ami !

   –   Un ami qui la prend par la main, se moqua son frère.

   –   C’est pas vrai !

   –   Si c’est vrai. Demandez à Keoni, il l’a vu lui aussi.

   –   Ca suffit, intervint judicieusement leur mère en voyant les joues de sa fille s’empourprer.

   –   Viens, Eléana, on va aider oncle Danny, dit celle-ci en jetant un regard furieux à son frère et elle fila vers les cuisines, sa cousine sur les talons.

   –   C’est qui cet Alan ? demanda Steve à Ben.

   –   Et dire que tu te moquais de Danny, soupira Kelly avec bienveillance.

   –   Ah les pères et leurs filles, sourit Kono tandis qu’il faisait la moue.

   –    Allez viens, et sa femme l’entraîna vers un groupe d’amis qu’ils n’avaient pas encore salués.

   Kono, elle, se retrouva face à Adam qu’elle n’avait plus revu depuis leur divorce et c’est d’une voix incertaine qu’elle le salua.

   –   Comment vas-tu ? lui demanda-t-il simplement.

   –   Très bien, répondit-elle avant de remarquer ses jumelles. Ce sont tes filles ?

   –   Kimi et Maya, les lui présenta-t-il alors que Lali s’approchait également. Et voici ma femme, Lali.

   –   Vous avez deux magnifiques petites filles, les complimenta-t-elle.

   –   Merci, sourirent leurs parents et Adam se tourna vers Chin et Abby pour les saluer à son tour.

   –   Kono ! s’écria Hirsch, ravi de la revoir.

   –   Toujours dans les parages, sourit celle-ci.

   –   Je me suis libéré de mes nombreuses obligations rien que pour vous, ma chère, dit-il en l’étreignant.

   –   C’est trop d’honneur, répondit-elle en remettant vite une certaine distance entre eux.

   –   Kono, viens par ici, la sauva Lou tandis que Maélia allait retrouver ses frères pour les prévenir que tout le monde était servi.

   –   On lance la suite ou on attend Samantha et les autres ? demanda-t-elle.

   –   Elle ne vous en voudra pas si vous commencez sans eux, répondit Will. Papa a d’ailleurs prévenu vos parents.

   –     Alors c’est parti, lança l’aîné des McGarrett.


mesange  (14.01.2020 à 10:07)

Activité récente
Actualités
Dennis Chun reprend son rôle dans Magnum P.I

Dennis Chun reprend son rôle dans Magnum P.I
Dennis Chun, l'interprète du personnage de Duke Lukela dans notre série Hawaii Five-0 vient de...

Nouveau sondage : Pour ou contre un revival ?

Nouveau sondage : Pour ou contre un revival ?
Le dernier sondage vous demandait : Qui avez-vous le plus hâte de retrouver dans une nouvelle série...

Calendrier d'août

Calendrier d'août
Le calendrier d'août vient de faire son apparition sur notre quartier Hawaii Five-0 et c'est une...

Tani et Quinn débarquent sur TF1 dans Magnum

Tani et Quinn débarquent sur TF1 dans Magnum
Alors que la dernière saison de notre série Hawaii Five-0 est encore inédite en France et qu'aucune...

Kono en compétition de surf !

Kono en compétition de surf !
Ce mois-ci, deux stars du surf se retrouvent emprisonnées dans la Tour de Londres du quartier Reign...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
HypnoRooms

sabby, Avant-hier à 13:53

Hello !! La nouvelle catégorie des Empire HW Awards est disponible ! On attend vos votes

grims, Avant-hier à 15:47

Coucou à tous ! nouvelle catégorie dans l'animation du quartier Outlander ! venez poster une photo de César Domboy

langedu74, Avant-hier à 18:26

Venez voter pour la Meilleure mission d'infiltration aux Scorpion Awards 2020 !

grims, Hier à 15:17

Coucou ! pensez à voter dans vos préférences une jolie bannière attend vos votes !

ShanInXYZ, Hier à 16:22

Plus que 2 jours pour élire votre tenue préférée de Rose Tyler dans la PDM et toujours le survivor, le sondage, le test de personnalité...

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site